CHAPITRE NEUF : LA VOIX DE LA LUMIERE


 

"Tout à coup une lumière venant du ciel resplendit autour de lui. Il tomba par terre, et il entendit une voix qui lui disait : Saul, Saul, pourquoi me persécutes-tu ? Il répondit : Qui es-tu Seigneur ? Et le Seigneur lui dit : Je suis Jésus que tu persécutes" [Actes 9:3 à 5].

"L'ange de l'Eternel lui apparut dans une flamme de feu, au milieu d'un buisson. Moïse regarda ; et voici, le buisson était tout en feu, et le buisson ne se consumait point... et Dieu l'appela du milieu du buisson" [Exode 3:2 à 4].

Lors de la première séance de baptêmes présidée par William Branham, une Lumière descendue du ciel s'était manifestée en 1933 [Voir chapitre 2]. Une Lumière était apparue aussi à sa naissance en 1909 [Voir chapitre 1]. La présence de cette Lumière tout au long de la vie de William Branham est remarquable, et par sa continuité et par sa nature. Elle peut aider à comprendre la signification du ministère particulier de cet homme.

 

Première photographie de la Lumière (1946)

"Un jour en Arkansas [à Camden, en 1946, voir chapitre 6], un photographe en a pris une photo. J'essayais d'expliquer à l'auditoire ce que c'était... Et alors je l'ai vue arriver par la porte avec ce bruit : Whoossh, whoossh ! J'ai dit : "Je n'ai pas besoin d'en dire plus, car elle arrive maintenant". Et elle s'est déplacée, et les gens se sont mis à crier. Elle est venue se placer là où j'étais, et c'est alors qu'un pasteur a bondi en criant : "Je La vois!" et elle l'a presque aveuglé, et il a chancelé en reculant... On le voit chanceler sur la photo."

["Footprints" p. 81, 82 d'après "How The Angel Came To Me, And His Commission" le 17 janvier 1955 à Chicago, Illinois]

 

La photographie de Houston (24 janvier 1950)

"Et un soir à Houston (Texas), huit mille personnes étaient réunies... Il y avait un débat, et un pasteur Baptiste disait que je n'étais qu'un hypocrite de bas étage, un imposteur religieux, et que l'on devrait me chasser de la ville, et qu'il serait le premier à le faire.

Frère Bosworth m'a dit : "Vous n'allez pas laisser faire cela ? Relevez le défi !"

"Non, je ne crois pas aux disputes. L'Evangile ne discute pas, il donne la Vie. Même si vous arriviez à le convaincre, il continuera de toute façon. Si Dieu ne peut parler à son cœur, comment lepourrais-je ?"

Ce prédicateur a écrit dans le "Houston Chronicle" le lendemain : "Cela montre ce qu'ils sont réellement : ils ont peur de défendre ce qu'ils prêchent." Le frère Bosworth, un très cher frère qui avait alors dans les 70 ans, est venu vers moi, il a mis son bras autour de moi : "Vraiment, vous n'allez pas relever ce défi ?"

"Non, frère. Cela n'arrangerait rien. Cela crée des disputes sur l'estrade, et je tiens une réunion en ce moment et je ne veux pas que tout soit renversé comme cela. Laissez-les faire. Ce n'est que du bruit. C'est déjà arrivé, et cela n'arrange rien de parler avec eux. S'ils reçoivent la connaissance de la Vérité mais ne la reçoivent pas, la Bible dit qu'il ont franchi la ligne au delà de laquelle il n'y a plus de pardon ni dans ce monde ni dans le monde à venir. Ils disent que c'est le Diable et ils ne peuvent pas s'en empêcher. Ils sont possédés par un esprit religieux démoniaque." ... Ayant une forme de piété, mais reniant ce qui en fait la force. Dieu est toujours confirmé par des signes et des prodiges...

Et le frère Bosworth a voulu y aller, et il m'a promis de ne pas se disputer... Trente mille personnes étaient rassemblées ce soir-là... J'ai dit que je n'irais pas, mais dans la soirée, quelque chose m'a dit : "Vas-y".

Le frère Bosworth s'est avancé. Il avait la liste de six cents promesses diverses tirées de la Bible : "Docteur Best, chacune de ces promesses est dans la Bible, et concerne la guérison des maladies par Jésus-Christ de nos jours, et si vous pouvez en contredire une par la Bible elle-même, alors j'irais m'asseoir, je vous serrerais la main en reconnaissant que vous avez raison."

"Je vous répondrai quand je serai sur l'estrade." Il voulait parler en dernier pour balayer le frère Bosworth.

"Eh bien, frère Best, je ne vous poserai qu'une question, et vous me répondrez par oui ou par non, et nous arrêterons alors le débat... Est-ce que les Noms Rédempteurs de Jéhovah s'appliquent à Jésus ? Oui ou non ?"

La question était réglée. C'était fini. J'ai senti quelque chose me traverser et je me suis dit : "Oh là là, il ne peut pas répondre ! Il est coincé."

"C'est ennuyeux Docteur Best que vous ne puissiez pas répondre à ma question la plus simple." ...

"Prenez vos trente minutes et je vous répondrai ensuite!"

Et le frère Bosworth est resté sur l'estrade, a pris l'Ecriture et a si bien ligoté cet homme que son visage est devenu rouge comme une allumette. Il s'est levé furieux, jetant les papiers par terre ... et il s'est mis à prêcher sur la résurrection : "... quand ce qui est mortel sera devenu immortel, alors il y aura la guérison Divine." Oh là là ! à quoi servira la guérison Divine lorsque nous serons immortels ?

Et quand il a eu terminé, il a demandé : "Faites venir ce guérisseur Divin que je le voie à l'œuvre !"...

Frère Bosworth a répondu : "Je suis surpris, frère Best, que vous n'ayez pas répondu à la seule question que je vous ai posée." Et l'autre est devenu frénétique. "Amenez ce guérisseur Divin que je le voie à l'œuvre !" "Frère Best, croyez-vous que les gens puissent être sauvés ?" "Bien sûr !"

"Aimeriez-vous qu'on vous qualifie de sauveur Divin ?" "Certainement pas !"

"En effet, prêcher le salut de l'âme ne fait pas de vous un sauveur Divin. De même, quand le frère Branham prêche la guérison Divine du corps, cela ne fait pas de lui un guérisseur Divin. Il ne fait que diriger les gens vers Jésus-Christ."

"Amenez-le sur l'estrade et que je le voie à l'œuvre ! Montrez-moi les gens qu'il a guéris aujourd'hui, et je vous dirais si j'y crois ou non."

"Frère Best, cela ressemble fort à une réédition du Calvaire : Descends de la Croix et nous croirons en Toi !" ...

Il a fallu calmer le pasteur Best... Alors frère Bosworth a déclaré : "Je sais que frère Branham est ici, s'il veut venir congédier l'auditoire ... "

Mon frère Howard m'a dit de ne pas bouger ... Et à cet instant, quelque chose est venu en tourbillonnant, et je savais que c'était l'Ange du Seigneur. Il m'a dit : "Debout !"

... "Mes amis, je ne suis pas un guérisseur Divin, je suis votre frère. Frère Best, mon frère, sans vouloir vous offenser, vous avez droit à vos convictions tout comme moi. Mais vous n'avez pas pu les défendre devant frère Bosworth. Et vous ne le pourriez pas devant quelqu'un qui lit correctement la Bible. Pour ce qui est de guérir les gens, j'en suis incapable, frère Best. Mais je suis ici chaque soir, si vous voulez voir le Seigneur accomplir des miracles, venez. Il s'en produit tous les soirs."

"J'aimerais vous voir guérir quelqu'un, et qu'on me laisse l'examiner moi-même ! Vous pouvez très bien les hypnotiser, mais je voudrais les voir un an après !"

"C'est votre droit de les examiner, frère Best."

"Il n'y a qu'une bande d'hystériques idiots pour croire de telles bêtises. Les Baptistes ne croient pas de telles sornettes."

Alors frère Bosworth a demandé : "Un instant. Combien y a-t-il parmi vous de gens en relation avec les Baptistes de cette ville qui peuvent prouver avoir été guéris par le Dieu Tout-Puissant durant les réunions de frère Branham de ces deux dernières semaines ?" Près de trois cents se sont levés !

"Ce ne sont pas des Baptistes ! N'importe qui peut raconter n'importe quoi ! Ce n'est pas pour cela que c'est vrai !"

"La Bible dit que c'est vrai et vous ne pouvez pas contredire cela. Les gens disent que c'est vrai et vous ne pouvez pas ignorer cela. Alors quelle sera votre position ? Frère Best, je dis seulement la Vérité. Et si c'est juste, Dieu est tenu de soutenir la Vérité ... Je ne guéris pas les gens. Je suis né avec le don de voir les choses, de les voir se produire. Je sais que je suis incompris, mais je ne peux rien faire d'autre que d'agir selon la conviction de mon cœur. Je crois que Jésus est ressuscité. Si vous mettez en doute que c'est l'Esprit qui vient accorder les visions, alors venez voir ce qu'il en est... Si j'annonce la Vérité, Dieu est tenu de confirmer que c'est la Vérité."

Et alors quelque chose est venu, Whoossh ! "

["Footprints" p. 82 à 86, d'après "How The Angel Came To Me, And His Commission" le 17 janvier 1955 à Chicago, Illinois]

[Le pasteur Best avait engagé deux photographes professionnels qui ont pris plusieurs photographies, dont l'une à sa demande, le montrant menaçant du poing le frère Bosworth. Curieusement, la pellicule n'enregistra rien, à l'exception de la dernière photo montrant William Branham surmonté d'une Lumière mystérieuse]

 

Témoignage d'un expert

Et Mr. James Ayers, photographe pour le compte du "Houston Chronicle", a pris des photos de M. Best, après quoi il a pris une photo de William Branham. Mr. Ayers avait pris le parti du Docteur Best en déclarant que "Branham faisait du spectacle ... et hypnotisait l'auditoire." Mais, en développant la pellicule, il fut surpris : les négatifs étaient vierges, à l'exception de celui représentant Branham. Au-dessus de la tête de Branham, il y avait un halo de lumière, et personne dans le laboratoire n'a pu fournir d'explication. Les éclairages de la salle ne pouvaient en être la cause. Le matin suivant, Mr. Ayers a pris contact avec William Branham. Ce dernier n'a pas été surpris, mais le négatif a été envoyé à Mr. George Lacy, une autorité du F.B.I. en matière d'examen des documents litigieux. Mr. Lacy, après deux jours d'examen, a signé l'attestation suivante :

28 janvier 1950 ... il m'a été demandé de déterminer si possible dans quelle mesure le négatif aurait pu être retouché ... et ainsi provoquer l'apparition d'un trait lumineux en forme de halo au-dessus de la tête du Révérend Branham. Un examen macro et microscopique a été fait sur les deux faces de la pellicule Eastman Kodak Safety Film... les deux faces ont été examinées sous filtre ultra violet et des examens aux infra rouges ont été faits. L'examen n'a révélé aucune retouche, ... aucune manipulation de l'émulsion, ... aucune réaction chimique postérieure au développement, ... aucune superposition de négatifs, ni aucune double exposition ... La comparaison des intensités lumineuses des éclairages ne révèle aucune disharmonie... Le Halo lumineux a été provoqué par une lumière qui a frappé le négatif.

Ce qui est remarquable, c'est que d'autres personnes ont témoigné indépendamment avoir vu cette Lumière ce jour-là autour de la tête de William Branham, et cela avant d'avoir pris connaissance de l'existence d'une photographie. ["A Man Sent From God" par Gordon Lindsay, p. 149 à 156]

[Plus tard, cet homme qui avait critiqué si violemment William Branham lors de cette réunion de Houston, lui adressa un télégramme : son fils était condamné à la chaise électrique, et il demandait à William Branham d'organiser une réunion pour empêcher l'exécution de la sentence. William Branham annula un voyage de repos déjà prévu, et se rendit à Houston, où cet homme l'embrassa : "L'homme même que j'ai critiqué est venu pour sauver mon fils !" Effectivement, le condamné eut la vie sauve après cette réunion.

["Footprints" p. 421 et 423 d'après "Trying To Do God A Service Without God's Will" le 27 novembre 1965 à Shreveport, Louisiane, et "What Is The Attraction On the Mountain ?" le 25 juillet 1965 à Jeffersonville, Indiana]

William Branham commente, Dieu confirme "Combien parmi vous ont-ils vu cette Lumière lors de mes prédications ?... Vous voyez, il y en a huit ou dix. Vous vous demandez s'il serait possible que eux la voient et pas vous. Oui. L'Etoile qui a conduit les mages est passée au-dessus des observatoires et personne ne L'a vue... Elisée a vu les chariots de feu, mais Géhazi n'a rien vu...

Je crois que c'est la même Colonne de Feu qui a conduit les enfants d'Israël hors d'Egypte vers la Palestine, ... le même Ange de Lumière qui est venu délivrer Pierre dans sa prison ... Je crois que c'est Jésus-Christ, le même hier, aujourd'hui, et éternellement... Et tandis que je vous parle, cette même Lumière se tient à moins de deux pieds de moi ... je ne la vois pas, mais je sais qu'elle est là... Elle s'installe en moi maintenant. Oh ! si vous pouviez savoir combien c'est différent lorsque la puissance du Dieu Tout-Puissant vous saisit et combien les choses paraissent différentes !..."

 

La suite est semblable à ce qui s'est passé au cours de dizaines de réunions enregistrées sur bandes magnétiques

"C'est un défi pour tous. Je ne vais pas prier pour les malades, je vais faire seulement un appel. Mais la vision se tient au-dessus des gens. Restez assis...

La dame de couleur assise là, je vois vos mains levées. Levez-vous afin que je puisse vous distinguer... Je ne sais pas ce que le Saint-Esprit va dire... Je fais cela pour commencer... Croyez-vous que je sois ... il n'y a rien de bon en moi ... je ne suis qu'un homme. Mais Jésus est le Fils de Dieu, et il a envoyé son Esprit pour confirmer ces choses. Si Dieu me dit quel est votre problème croirez-vous ? [La sœur répond]. Que Dieu vous bénisse. Votre hypertension vous a quittée. N'est-ce pas ? Alors asseyez-vous.

Croyez cela une seule fois seulement ! Je défie chacun de vous d'y croire... Le Père avait déjà montré à Jésus ce qu'il allait faire avec Lazare, mais Marthe a cru : "Je sais que tout ce que tu demandes à Dieu, Dieu te le donne" . Et il a répondu : "Je suis la Résurrection et la Vie. Quiconque vit et croit en moi ne mourra jamais. Crois-tu cela ?" Observez ce qu'elle a dit : "Oui Seigneur, je crois que tout ce que tu dis est la Vérité. Je crois que tu es le Fils de Dieu". Elle s'est approchée humblement.

La jeune femme assise là avec une robe rouge près de vous souffre d'arthrite et d'une maladie de femme. Et vous avez de très gros ennuis dans votre vie, c'est au sujet de votre mari que vous aimez: c'est un ivrogne, il ne veut pas aller à l'église. Levez la main si c'est la vérité. Que Dieu vous bénisse. Rentrez chez vous et recevez votre bénédiction. Vous êtes guérie, la Lumière vous a entourée.

Et cet homme assis juste à côté, croyez-vous de tout votre cœur ? Vous avez perdu le sens de l'odorat. Levez votre main jusqu'à votre bouche et dites : Seigneur Jésus je te crois de tout mon cœur. [L'homme répète ces mots]. Que Dieu vous bénisse. Allez maintenant et vous recevrez votre guérison.

Ayez foi en Dieu L.Vous tous là-bas au fond, croyez-vous ? Gardez une attitude de respect.

Une dame est assise là-bas au coin. Je vois la Lumière au-dessus d'elle. C'est seulement quand la Lumière est suspendue au-dessus des gens que je peux dire ce qu'il y a ... Cette dame souffre d'un trouble cardiaque... Et son mari est assis à côté d'elle : il vient de tomber malade... Levez la main si c'est vrai. Oui, c'est vous madame, avec ce petit foulard. Vous monsieur, c'est votre estomac qui est tout dérangé. Vous croyez tous les deux de tout votre cœur ? Monsieur, cela vient de la cigarette. Arrêtez cela. Vous fumez des cigares ... c'est ce qui vous rend malade... Jetez cette saleté ... vous dominerez cela et le trouble cardiaque de votre femme la quittera... Jetez les cigares qui sont dans votre poche et posez votre main sur votre épouse, dites à Dieu que vous en avez assez de ces choses, vous rentrerez chez vous rétablis tous les deux. Béni soit le Nom du Seigneur Jésus ! ...

Cette jeune femme assise là devant me regarde ... Croyez-vous de tout votre cœur ? Croyez-vous que Jésus-Christ peut vous guérir ? Que pensez-vous de cela vous qui êtes assise à côté d'elle ?.. Voulez-vous aussi être guérie et manger comme autrefois sans ces maux d'estomac ? Croyez-vous que Jésus vous guérit maintenant ? Alors levez-vous. Vous souffrez d'un ulcère à l'estomac qui occasionne des troubles nerveux... surtout après une tartine beurrée. Je ne lis pas vos pensées, mais le Saint-Esprit est infaillible. Vous êtes guérie maintenant. Rentrez chez vous et portez-vous bien.

Et vous là-bas au fond, ceux qui n'ont pas de cartes de prière, ... soyez respectueux, croyez de tout votre cœur ... C'est sa grâce souveraine ... je ne peux dire que ce qu'il me montre ... je dis cela pour secouer votre foi et voir alors où il va me conduire... Vous êtes dans sa Présence, ce n'est pas moi qui fais cela, c'est votre foi...

Dans le coin je vois cet homme de couleur plutôt âgé avec des lunettes... Vous pensez à une autre personne ... Je vois la Lumière au-dessus de lui, mais il n'y a pas encore eu de vision. Je ne peux pas vous guérir, mais Dieu seul le peut. Vous avez la foi... Vous n'avez rien de grave, vous êtes fatigué, vous avez des petits ennuis la nuit, la prostate. Mais ce qui vous préoccupe, c'est votre fils, qui est dans une institution spécialisée avec un dédoublement de la personnalité. Levez la main si c'est vrai...

Combien croient que Jésus-Christ le Fils de Dieu est ici ? Levez-vous et offrez-lui la louange et recevez votre guérison ... vous tous ..."

["Footprints" p. 87 à 91, d'après "How The Angel Came To Me, And His Commission" le 17 janvier 1955 à Chicago, Illinois]

"Quand Paul l'a rencontré, il était sous cette même forme qu'il avait pour conduire Israël, la Colonne de Feu... Et nous voyons que ce même Seigneur Jésus aujourd'hui est encore dans cette Colonne de Feu, la Lumière, conduisant son peuple, accomplissant les mêmes choses , accordant les visions... C'est la Lumière qui suit le Seigneur... Elle est de couleur orangée... "

["Footprints" p. 242 et 351, d'après "Hebrews, Chapter Four" le 1er septembre 1957 à Jeffersonville, Indiana]

"Je le crois de tout mon cœur... Je suis parfaitement convaincu que cette Colonne de Feu qui est ici maintenant est la même Colonne de Feu qui était avec Israël dans le désert, et qui est avec l'Eglise... Je suis convaincu que cela vient de Dieu ... et quoi que nous demandions à Dieu il nous le donnera. Il est ici. N'ayez pas peur... Je suis convaincu que cet Esprit que vous ressentez, c'est le Saint-Esprit qui entre en vous, je suis convaincu que c'est le Christ ... ce Cercle de Lumière qui est devant moi ! ... Je sais que c'est vrai ! Je jette un défi à tous les démons du monde en cet instant ! Il est Dieu. Le Christ n'est pas qu'un simple prophète, il est Dieu."

["Footprints", p. 289 d'après "Convinced Then Concerned", le 10 juin 1962 à Southern Pines, Caroline du

Nord]

"Croyez en Dieu et voyez-le travailler parmi vous, car je crois que la Lumière qui est présente maintenant pendant que je prie pour vous, est la même que celle qui a été photographiée pendant la réunion de Houston (Texas). Je crois aussi devant Dieu et mon Sauveur, que c'est la même Colonne de Lumière qui conduisait les enfants d'Israël avec Moïse à leur tête. Je crois que la Colonne de Feu qui est ici maintenant et qui révèlera les secrets des cœurs des hommes présents ici ce soir, c'est la même Colonne de Feu qui est descendue du ciel et s'est faite chair et a habité parmi nous sous la forme du Fils de Dieu, Jésus-Christ. Jésus a dit : "Je viens de Dieu et je retourne à Dieu", et je crois que lorsqu'il est retourné vers Jésus, il y est retourné sous la forme de cette Lumière ; la même forme sous laquelle il est apparu à Moïse et aux autres prophètes tout au long de la Bible. Je crois que c'est la même Lumière que Paul a vue sur le chemin de Damas, bien que ceux qui étaient avec lui n'aient rien vu.

Je crois que la Lumière qui est ici à côté de moi maintenant, c'est la même qui a conduit Pierre hors de prison. Il est ici même, répondant à la prière de cette petite femme assise ici, c'est une petite dame brune qui souffre de troubles nerveux, et l'homme assis à côté d'elle souffre d'un mal dans le dos, et vous êtes mari et femme. Levez vos mains si cela est vrai. Je ne vous connais pas, je ne vous ai jamais vus, mais le Seigneur Jésus vous rend la santé. Vous êtes guéris tous les deux. Amen.

Je vois cette Lumière maintenant se diriger vers un homme qui souffre de la vésicule biliaire. Monsieur, votre nom est Clarence. Vous venez d'un endroit appelé Grande Prairie. C'est exact, n'est-ce pas ? Bien ! Votre vésicule biliaire est guérie. Vous pouvez rentrer chez vous bien portant.

Vous dites : "Frère Branham, vous avez dit le nom de cet homme !" Mais quand Jésus-Christ était sur la terre dans un corps de chair, n'a-t-il pas dit à Simon que son nom était Simon et que le nom de son père était Jonas [Jean 1:42] ?... Eh bien, il est encore le même. Amen.

La Colonne de Feu est maintenant au-dessus d'une femme qui souffre de tension artérielle. Votre nom est Miss Fishbrook. Vous êtes de cette ville-ci, vous habitez au numéro 13104 de la 125e Rue. Si c'est vrai, levez la main. Très bien. Rentrez chez vous madame, vous êtes guérie. Jésus-Christ vous a rendu la santé. Amen. Oh ! vous tous, je vous invite à croire, regardez vers Dieu et croyez.

La Lumière descend ici maintenant sur cette dame juste au premier rang. Mademoiselle, vous avez une maladie du cœur, n'est-ce pas ? Croyez-vous que Dieu va vous guérir ? Votre père à côté de vous a des troubles mentaux. Vous n'êtes pas de cette ville. Vous venez d'un endroit où il y a des collines ; c'est Varenne en Pennsylvanie. Si c'est vrai, levez la main, vous êtes guéris maintenant tous les deux. Jésus vous a rendu la santé. Amen."

["When Love Projects", 6 août 1957 à Edmonton, Alberta]

[Cette Lumière a été photographiée ou aperçue publiquement à d'autres reprises par la suite. Cette Présence était toujours accompagnée de manifestations surnaturelles de guérison et de discernement, et cela jusqu'à la fin du ministère de William Branham.]

Que Dieu vous bénisse richement !