CHAPITRE UN: BRANHAM SE DIT SUPERIEUR A L’ APOTRE PAUL

par Pasteur Pierre ESSOH Yao


Il convient de souligner qu’aucune citation n’a été donnée pour appuyer cette fausse accusation ou allégation de la part de l’auteur Toh Glacia ! Ceci s’appelle du "dénigrement" ou de la "pure diffamation" qui relève du "méchant".

Comment Toh Glacia peut-il prétendre que William Marrion Branham (WMB) s’affirme être supérieur à l’apôtre Paul tandis qu’il déclare  dans d’innombrables prédications :

« Je suis reconnaissant pour cet Evangile que j’ai prêché, car c’est le Même que Paul et les autres ont prêché. » in WMB : Les Ames qui sont maintenant en prison prêché le 10/11/1963 à Jeffersonville; § 341

« J’ai prêché ce qu’ils ont prêché… Là, ils ont baptisés au Nom de Jésus, j’ai fait de même ! » in WMB : Au delà du rideau des temps ; § 35 
« Le premier ministère du début (celui de Paul), est le même que le dernier (celui du temps de la Fin) ; le premierMessage et le dernier sont identiques» in WMB : Le Chef d’Œuvre prêché le 05/07/1964 à Jeffersonville; P32

Nous nous interrogeons donc sur la source d’inspiration de Monsieur Toh Glacia qui se dit de surcroît évangéliste. En effet l’honnêteté est l’un des critères fondateurs de tout serviteur de Dieu. C’est à croire que ces calomnies relèvent d’une attitude tendancieuse "afin de séduire si c’était possible même les élus" comme prévenait Matthieu dans Matt 24/24.

Nous dirons ceci :
L’Esprit du Seigneur dans l’Eglise ne fait de personne supérieur à l’autre ! C’est pourquoi Christ, le Seul Chef de Son Eglise qui est Son Corps (Col 1/18), laissa la Recommandation suivante : « Mais vous, ne vous faites pas appeler Rabbi ; Car Un Seul est votre Maître, et vous êtes tous frères. Et n’appelez personne sur la terre votre Père ; Car un Seul est votre Père, Celui qui est dans les cieux. Ne vous faites pas appeler Directeur ; Car Un seul est votre Directeur, le Christ. Le plus grand parmi vous sera votre serviteur. Quiconque s’élèvera sera abaissé, et quiconque s’abaissera sera élevé. » Mat 23/8 
« … Je vous ai envoyés moissonner où vous n’avez pas travaillé. D’autres ont travaillé et vous êtes entrés dans leur travail. » (Jean 4/37-38)

A l’instar des généraux de David dont il est dit de chacun d’eux : « Ils furent les plus considérés… Mais ils ne s’égalaient ni l’un ni l’autre(2Sam 23/19 ;23), les Apôtres de Christ, à travers le quintuple Ministère de la Parole (Eph 4/11), ont montré l’absence d’une ambition démesurée de vouloir se hisser l’un au dessus de l’autre.
L’apôtre Paul, apôtre des païens, fustigea des croyants partisans et sectaires en ces termes : « Je vous exhorte, frères, par le Nom de notre Seigneur Jésus-Christ, à tenir tous un même langage, et à ne point avoir de divisions parmi vous, mais à être parfaitement unis dans un même esprit et dans un même sentiment. Car, mes frères, j’ai appris à votre sujet, par les gens de Chloé, qu’il y a des rivalités au milieu de vous. Je veux dire que chacun de vous parle ainsi : Moi, je suis de Paul ! Et moi, d’Apollos ! Et moi, de Cephas ! Et moi, de Christ ! Christ est-il divisé ? Paul a-t-il été crucifié pour vous, ou est-ce au nom de Paul que vous avez été baptisés ? » 1Cor 1/10-13 

1 Cor 3/7-8 : « … Celui qui plante et celui qui arrose sont égaux, et chacun recevra sa propre récompense selon son propre travail. »

L’apôtre Pierre, apôtre des circoncis (juifs) de son côté, montre l’esprit qui prévaut de tous temps dans l’Eglise du Dieu vivant : « Voici les exhortations que j’adresse aux anciens qui sont parmi vous, moi, ancien comme eux, témoin des souffrances de Christ, et participant de la Gloire qui doit être manifestée : Paissez le troupeau de Dieu qui est sous votre garde, non par contrainte, mais volontairement, selon Dieu ; non pour un gain sordide mais avec dévouement ; non comme dominant sur ceux qui vous sont échus en partage, mais en étant les modèles du troupeau. »1 Pie 5/1-3 
« Du reste, ce qu’on demande des dispensateurs, c’est que chacun soit trouvé fidèle… C’est à cause de vous, frères, que j’ai fait de ces choses une application à ma personne et à celle d’Apollos ; afin que vous appreniez en nos personnes à ne pas aller au-delà de ce qui est écrit, et que nul de vous ne conçoive de l’orgueil en faveur de l’un contre l’autre. Car qui est-ce qui te distingue ? Qu’as-tu que tu n’aies reçu ? Et si tu l’as reçu, pourquoi te glorifies-tu, comme si tu ne l’avais pas reçu ? » 1 Cor 4/2-7 

Dieu a montré l’orientation et la manifestation de Sa Volonté pour l’Eglise des Nations tout comme Il le fit pour la Nation d’Israël.
« L’Eternel vous a envoyé tous ses serviteurs les prophètes, Il les a envoyés dès le matin ; et vous n’avez pas écouté, vous n’avez pas prêté l’oreille pour écouter. Ils ont dit : Revenez chacun de votre mauvaise voie et de la méchanceté de vos actions, et vous resterez dans le pays que J’ai donné à vous et à vos pères, d’éternité en éternité. » Jér 25/4-5 

La même Commission du Dieu qui ne change pas ses manières de faire et d’agir (Mal 3/6) s’est poursuivie dans le Nouveau Testament par notre Seigneur Jésus (Heb 13/8) avec les mêmes complaintes:
« C’est pourquoi, voici, Je vous envoie des prophètes, des sages et des scribes. Vous tuerez et crucifierez les uns, vous battrez de verges les autres dans vos synagogues, et vous les persécuterez de ville en ville, afin que retombe sur vous tout le sang innocent répandu sur la terre, depuis le sang d’Abel le juste jusqu’au sang de Zacharie, fils de Barachie, que vous avez tué entre le temple et l’autel. » Matt 23/34-35 

Notre Seigneur Jésus-Christ a d’avance défini toutes les balises et prononcé des mises en garde de disgrâces dans cette Commission.
« Ceux qui me disent : Seigneur, Seigneur ! N’entreront pas tous dans le royaume des cieux, mais seulement celui qui fait la volonté de mon Père qui est dans les cieux. Plusieurs me diront en ce jour-là Seigneur, Seigneur n’avons-nous pas prophétisé par Ton Nom ? N’avons pas chassé les démons par Ton Nom ? Et n’avons-nous pas fait beaucoup de miracles par Ton Nom ? Alors je leur dirai ouvertement : je ne vous ai jamais connus, retirez-vous de moi, vous qui commettez l’iniquité. » Matt 7/ 21-23

Ici, à ce qu’on sache, frère William Branham ne s’est jamais prévalu "Pape" ou "Saint Père" ou "Président" d’une Organisation religieuse ou "Directeur", ou supérieur à qui que ce soit ! Mais, c’est plutôt les "soi-disant" Evangéliques qui, en suivant les voies de la première organisation religieuse du clergé, à savoir l’église papale romaine, se sont attribués des titres ronflants et imposants tels que: Présidents, Bishops, Archi-bishops, Superintendants, Archevêques, Monseigneur, Pasteurs Régionaux, Pasteurs Départementaux, Pasteurs Principaux ! Etc.

Aujourd’hui encore ces "soi-disant" Evangéliques, s’élèvent audessus de Paul ou de Pierre ; disant des choses contraires aux recommandations que ceux-ci, par l’Esprit de Christ, ont prescrites une fois pour toutes à l’Eglise du Dieu Vivant ! (Jude /3
Lesquelles recommandations ne doivent ni être ajoutées, ni être retranchées ! 1 Cor 3/10-11 : «Selon la Grâce de Dieu qui m’a été donné, j’ai posé le Fondement comme un sage architecte, et un autre bâtit dessus. Mais que chacun prenne garde à la manière dont il bâtit dessus ! Car personne ne peut poser un autre Fondement que Celui qui a été posé, savoir Jésus-Christ. »

Exemples :
1-L’instauration de femmes "prédicateurs" et "pasteurs", chose contraire à l’Ecriture selon

1 Tim 2/11-12 : « Que la femme écoute l’instruction en silence, avec une entière soumission. Je ne permets pas à la femme d’enseigner, ni de prendre de l’autorité sur l’homme ; mais elle doit demeurer dans le silence. »

1 Cor 14/33-34 : «… Comme dans toutes les Eglises des Saints, que les femmes se taisent dans les Assemblées, (certes, la femme participe naturellement à l’adoration, à la prière, à la méditation… mais elle n’intervient pas à la chaire !) car il ne leur est pas permis d’y parler ; mais qu’elles soient soumises, comme le dit aussi la loi. »
V 37-38 : « Si quelqu’un croit être prophète ou spirituel, qu’il reconnaisse que ce que je vous écris est un commandement du Seigneur. Et si quelqu’un l’ignore, qu’il l’ignore ! »

2- La doctrine de la trinité  Elle a été élaborée au Concile de Nicée en 325 (après Jésus-Christ), sous la présidence d’honneur de l’empereur Constantin, par Athanase, évêque d’Alexandrie, et prêchée par les évangéliques contrairement à :

1 Tim 3/16 : « Et, sans contredit, le Mystère de la piété est grand : Dieu a été manifesté en chair, justifié par l’Esprit, vu des anges, prêché aux nations, cru dans le monde, élevé dans la gloire. »
1 Jean 5/20-21 : « … Et nous sommes dans le Véritable en son Fils Jésus-Christ. C’est Lui qui est le Dieu Véritable, et la Vie Eternelle. Petits enfants, gardez-vous des idoles ! » (Esaïe 9/5, Jean 14/9, Zach 12/10)…

La doctrine de la Suprême Divinité de Jésus-Christ sera amplement développée dans le
chapitre V.

3- Le Baptême par aspersion au lieu de l’immersion comme cela est montré dans :

Matt 3/16 : « Dès que Jésus eut été baptisé, il sortit de l’eau… »
Car Jean (le baptiste) « baptisait à Enon, parce qu’il y avait là beaucoup d’eau » (Jn.3/23).

Actes 8/38-39 : « Il (Philippe) fit arrêter le char ; Philippe et l’eunuque descendirent tous deux dans l’eau, et Philippe baptisa l’eunuque. Quand ils furent sortis de l’eau l’Esprit du Seigneur enleva Philippe et l’énuque ne le vit plus. Tandis que joyeux, il poursuivait sa route.»

Le terme "baptême" vient du grec "baptizein" qui signifie "immersion", "ensevelissement" ou encore " immerger, plonger dans l’eau".

Cette doctrine du baptême sera amplement développée au chapitre VI.

4- La formule du baptême d’eau "au Nom de Jésus Christ" ou "au Nom du Seigneur Jésus"

Seule formule du baptême biblique recommandé par le Saint Esprit le jour de la Pentecôte ; attestée par Pierre, Philippe, Paul, Jean tout au long de la vie de l’Eglise du Nouveau Testament fut changée par la formule "Père, Fils et Saint Esprit" qui ne sont que des titres ou fonctions du Seul Rédempteur, Seigneur et Sauveur Jésus-Christ.
Matthieu, le disciple et scribe de Jésus, qui mentionna dans son Evangile les Paroles de Jésus -Christ dans Matt 28/19-20 « Allez, faites de toutes les nations des disciples, les baptisant au Nom du Père, du Fils et du Saint-Esprit et enseignez leur à observer tout ce que je vous ai prescrit… ».

Contrairement aux trinitaires qui pensent ici avoir trouvé le fondement de la doctrine de la Trinité c’est-à-dire trois Dieux co-égaux, co-éternels se fondant en un Seul ; Matthieu, dis-je, a bien compris la commission de baptiser en un Seul et unique Nom ! La règle grammaticale commanderait à écrire : "AUX NOMS" et non : "AU NOM" !

Mais tous les apôtres s’accordaient avec toutes les Ecritures depuis l’Ancienne Alliance qui annonçait la venue du Messie, que le Schilo (Gen 49/10) signifiait aussi l’Oint, c’est-à-dire le Saint-Esprit, c’est-à-dire la Tête, c’est-à-dire le Père (Es 9/5). Et que c’est au Nom de Celui qui est le Père de tous ; ensuite qui vint en chair avec tous (l’Emmanuel) et enfin qui est en tous (le Saint-Esprit). Cela ne fait pas trois personnes, ou trois Dieux ! Mais se sont ici les différents Attributs ou fonctions du Seul vrai Dieu ! C’est pourquoi il n’accorda pas.

Suivons à ce propos, dans l’Evangile de Luc, les Paroles du Seigneur :
Luc 24/45-48 : « Alors, Il (Jésus) leur ouvrit l’esprit, afin qu’ils comprennent les Ecritures. Et Il leur dit : ainsi il est écrit que le Christ souffrirait, et qu’Il ressusciterait des morts le troisième jour. Et que la repentance et le pardon des péchés seraient prêchés en Son Nom à toutes les nations, à commencer par Jérusalem. Vous êtes témoins de ces choses ».

A la naissance de l’Eglise, au jour de la Pentecôte, Pierre qui reçut les clés du Royaume (Matt 16/18-19), se leva du milieu des onze et prononça ces paroles  à la fin de son discours:
Actes 2/38-39 : « Repentez-vous, et que chacun de vous soit baptisé au Nom de Jésus-Christ, pour le pardon de vos péchés ; et vous recevrez le don du Saint-Esprit. Car la promesse est pour vous, pour vos enfants, et pour tous ceux qui sont au loin, en aussi grand nombre que le Seigneur notre Dieu les appellera».

Philippe en Samarie, conduira tous les croyants à ce baptême dans le Nom du Seigneur Jésus (Actes 8/16).
Paul tout au long de son ministère, montra l’évidence et l’importance du baptême dans le Nom du Seigneur Jésus à ceux de Rome (Ro 6/3 ; Actes 22/16), à ceux de Corinthe (1Co 1/13), à ceux de la Galatie (Ga 3/27), à ceux de Colosses (Col 2/9 ; Col 3/17) etc.

Corneille et sa maison reçurent le même baptême au Nom du Seigneur (Actes 10/48).
A Ephèse, Paul rencontra les disciples de Jean Baptiste qui avaient auparavant été baptisés du baptême de Jean. Paul les baptisa à nouveau au Nom du Seigneur Jésus (Actes 19/5) etc.

Toute l’Eglise de Jésus Christ n’a connu et reçu qu’un seul et unique baptême d’eau ; c’est celui dont la formule est au Nom du Seigneur Jésus.
Eph 4/4-6 : « Il y a un seul Corps et un seul Esprit, comme aussi vous avez été appelés à une seule Espérance par votre vocation, il y a un Seul Seigneur, une seule Foi, un seul Baptême, un seul Dieu et Père de tous, qui est au-dessus de tous, et parmi tous et en tous. »
Et voilà qui est correct et bien explicite!

Cette doctrine sera amplement développée au chapitre VI suivant.

5- La chevelure donnée comme voile à la femme: La chevelure donnée comme voile à la femme est aujourd’hui remplacée par le foulard. « La nature elle-même ne vous enseigne-t-elle pas que c’est une honte pour l’homme de porter de longs cheveux, mais que c’est une gloire pour la femme d’en porter, parce que la chevelure lui a été donnée comme voile ? Si quelqu’un se plait à contester, nous n’avons pas cette habitude, pas plus que les Eglises de Dieu » 1 Cor 11/14-15 

Dans toutes ces déclarations, William Branham est resté dans la logique selon la Parole :
Dans "Révélation de Jésus Christ, P 4" ; comme dans, "Le but en six points de la visite de l’Ange Gabriel à Daniel" ; dans "Au delà du rideau des temps, § 35" ; "Les âmes qui sont maintenant en prison, § 341" etc. La même préoccupation : «…  J’ai prêché comme Paul !»

Dieu a, à maintes et maintes reprises, confirmé son serviteur partout où il a rendu témoignage de Christ, avec l’apparition visible de la Colonne de feu et celle d’un Nuage mystérieux et surnaturel authentifiés par le F.B.I (Bureau Fédéral d’Investigations) et par des laboratoires scientifiques aux U.S.A. lors de sa rencontre avec les sept anges venus du ciel pour apporter au prophète la révélation des sept sceaux le 28 Février 1963 sur le Mont Sunset en Arizona.

William Branham est l’Elie promis par le Seigneur avant sa seconde Venue selon Mal 4/5-6.
Mal 4/5-6 : « Voici, Je vous enverrai Elie, le prophète, avant que le jour de l’Eternel arrive, ce jour grand et redoutable. Il ramènera le cœur des pères à leurs enfants, et le cœur des enfants à leurs pères, de peur que Je ne vienne frapper le pays d’interdit. »

Dieu Lui-même rendit témoignage en faveur de son serviteur, en le confirmant à la vue de plus de 4000 personnes, un après-midi de Juin 1933 lors d’une séance de baptême, alors qu’il baptisait la 17ième personne. Les journaux des U.S.A. et même du Canada en firent un large écho. Suivons le récit :
Biographie WMB ; P. 32 : « … A la cérémonie de baptême qui suivit la campagne, 130 personnes furent immergées dans l’eau (dans le Nom du Seigneur Jésus). C’est à ce moment-là qu’une Lumière céleste apparut, alors qu’il baptisait. Voici ses Paroles : ‘‘Je baptisais dans la rivière, dans le fleuve Ohio, mes premiers convertis, et à la 17ième personne que je baptisais, je dis : ‘Père, comme je la baptise dans l’eau, Toi tu la baptises du Saint-Esprit’. Et juste alors, vint un tourbillon. Là au dessus dans les cieux, et aussi cette Lumière qui brillait. Des centaines et des centaines de gens se tenaient sur la rive, à 02 heures de l’après-midi au mois de Juin. Et cela se tint juste au dessus de là où je me tenais, une Voix parla et dit :’Comme Jean le baptiste a été envoyé comme précurseur de la première venue de Christ, tu as reçu un Message qui annoncera la préparation de la seconde venue de Christ.’’ Et cela m’épouvanta. Un important groupe des gens de couleur de l’église Baptiste de Gilead Age et de l’église Lorn Starila-bas, et beaucoup de ceux qui étaient là commençaient à crier quand ils virent cela se passer ; des gens s’évanouirent.»

C’est ce ministère de réveil et de restauration qu’est venu accomplir William Marrion Branham. Il est l’Elie de Malachie 4/5-6 qui doit venir avant ce jour grand et redoutable de l’Eternel. Le Seigneur Jésus fit mention de son ministère dans Matthieu 17/11 : « Il est vrai qu’Elie doit venir et rétablir toutes choses ».
Le docteur SCOFIELD, célèbre théologien du milieu évangélique reconnaît la venue de l’Elie de Malachie 4/5-6. Il écrit à ce sujet : « Il est vrai qu’Elie doit venir et rétablir toutes choses. » Matt17/11. Ici, comme dans Malachie, la prophétie réalisée par Jean Baptiste et celle qui doit l’être par Elie sont distinctes ». (Cf. note de page de Matt 17/11 de la bible Scofield).
Si le monde de la dénomination reconnaît qu’Elie doit venir premièrement, il faut admettre dans ces conditions qu’ils ont commis le même péché comme leurs pères les Pharisiens du temps de Jésus :
Car, en ce moment même, Elie est déjà venu (en la personne de William Marrion Branham) et ils l’ont traité de faux prophète « car leurs œuvres sont mauvaises » (Jn.3/19). En réalité ils sont dépassés par les évènements. Car William Marrion Branham n’est pas un faux prophète comme le prétend Toh Glacia.

Dans la Bible, Dieu a donné le signe du vrai prophète. Selon Deut 13/1-3, le vrai prophète se reconnaît par l’accomplissement intégral de toutes ses prophéties (sans exception) et sa fidélité à la Parole de Dieu, sa conformité avec tous les prophètes envoyés avant et après lui.

WMB : Révélation des 7 sceaux, P. 153 ; § 219
« Comment un prophète peut –il se tenir là et nier ce que l’autre prophète a dit ? Il ne le peut pas. Tout doit s’harmoniser, vous voyez ? »
« … j’ai prêché ce qu’ils ont prêché. Je n’en ai pas dévié ni d’un coté, ni de l’autre… » (Au delà du rideau du temps P.8 § 50)
L’authenticité du ministère prophétique de William Marrion Branham est donc attestée par ce passage de Deut 13/3. Car toutes ses prophéties, revêtues du sceau du « Ainsi dit le Seigneur » se sont accomplies littéralement, aucune d’elles n’a failli. Nous vous invitons à ce sujet à lire sa biographie et plusieurs de ses brochures qui l’attestent. De même il est resté fidèle à la Parole de Dieu.
Paul qui écrivit treize épîtres dans le nouveau Testament atteste ainsi : Actes 26/22 : «Mais, grâce au secours de Dieu, j’ai subsisté jusqu’à ce jour, rendant témoignage devant les petits et les grands sans m’écarter en rien de ce que les prophètes et Moïse ont déclaré devoir arriver. » (Galate 1/8),

William Marrion Branham est donc un vrai prophète.

Rejeter ce ministère, c’est se soustraire du plan divin du Salut pour cet âge comme le furent ceux du temps de Jean-Baptiste. « Mais les pharisiens et les docteurs de la loi, en ne se faisant pas baptiser par lui, ont rendu nul à leur égard le dessein de Dieu » (Luc 7/29-30 ; Matt 11/40-41).

S’agissant d’André Morin qui abandonne le Message du Temps de la Fin, lequel nous ramène à toute l’Ecriture, "pour adhérer à une dénomination protestante évangélique et à son credo", comme le stipule Toh Glacia ; nous dirons que cela ne fait pas une exception ni dans la vie courante ni dans la vie des hommes que Dieu appela à la vocation tout au long de la Bible !
Que Toh Glacia lise sa Bible et il comprendra que tous les prophètes furent rejetés par leur peuple !
Paul n’écrivit-il pas à Timothée que dans sa première défense personne ne l’a assisté, mais au contraire tous l’ont abandonné, ainsi que Démas son grand ami ? 2Tim 4/9-18.
De ce point de vue, lorsqu’André Morin abandonne ce ministère pour retourner "au crédo de sa dénomination", il a accompli ce proverbe : « le chien est retourné à ce qu’il a vomi ». Il s’est privé de la grâce de Dieu car le crédo est une hybridation de la Parole de Dieu et ne peut par conséquent sauver.

En définitive :
Dieu dans notre génération a utilisé puissamment un homme pour son Œuvre et pour sa Gloire : William Marrion Branham.
En effet, en 1951, lors d’une séance d’Evangélisation à Durban en Afrique du Sud, sept camions bourrés de lits, de brancards, de cannes et de béquilles, firent le tour de la ville accompagnés d’une multitude d’infirmes guéris qui chantait : "Crois seulement, tout est possible à celui qui croit !." Plusieurs autres miracles ont ponctué le ministère de cet humble serviteur dont la résurrection d’environ cinq (05) personnes déclarées mortes par des certificats de décès dûment signés par des médecins.

Malgré la manifestation de la Puissance de Dieu dans la vie de cet homme, il ne s’éleva jamais au dessus des frères, mais montra toujours Christ comme le Modèle à suivre :

WMB : La voix du Signe, § 33 ; prêché en 1964
«Il n’y a personne d’important parmi nous, personne de grand parmi nous. Nous sommes tous pareils. Nous sommes des enfants de Dieu. Un Seul est grand parmi nous, c’est Christ. C’est Lui que nous devons reconnaître ! »

WMB : La force parfaite par la faiblesse parfaite ; § 92
«  J’espère que cela descend profondément en nous, aussi bien ici que dans le monde des bandes ; que vous réalisez que vous devez devenir rien ! Pas un - je sais tout -, pas un grand quelqu’un, mais un rien du tout. Vous devez devenir de la poussière. Vous devez en arriver au point où vous savez que vous n’êtes rien. Et ne vous élevez jamais au-dessus de cela, car aussitôt que vous vous élevez au-dessus de cela, vous vous élevez au-dessus de Dieu. Vous devez vous maintenir dans la poussière et sur le chemin de Damas. Vous devez vous maintenir loin de vos grands chevaux. Et c’est valable partout : ici et dans le monde des bandes (partout où les bandes arriveront). »

De son vivant, le prophète s’est opposé à tous ceux qui faisaient de lui l’égal du Seigneur Jésus.

WMB : Exposé des 7 âges de l’Eglise ; P. 328 :
« Or ce prophète du dernier jour aura une telle puissance devant le Seigneur qu’il y en aura qui le prendront pour le Seigneur Jésus. Dans les derniers temps, il y aura dans le monde un esprit qui séduira plusieurs, et fera croire cela… Mais ne vous y laissez pas prendre. Il n’est pas Jésus-Christ. Il n’est pas le Fils de Dieu. Il est un des frères, un prophète messager, un serviteur de Dieu. Il n’a pas besoin de recevoir un plus grand honneur que Jean n’en a reçu quand il était la voix qui criait : ‘‘Je ne suis pas le Christ ; mais le Christ vient après moi.»
La personne de William Marrion Branham a reflété les vertus telles que : l’humilité, la piété. Il n’a jamais été l’objet d’un scandale quelconque. Il s’est toujours gardé de l’amour de l’argent, de la popularité et de la femme. Tous les grands hommes de Dieu de son époque, tels que Tommy Osborn, Oral Robert, Gordon Lindsay, lui ont reconnu toutes ces vertus.
Morris Cerrulo dans l’introduction de son livre intitulé ‘‘Wind Over The 20th Century’’, pouvait dire : « Dieu appela cet homme humble… oignit son ministère à un tel degré qu’en moins de quelques courtes années, son nom fut connu jusque dans le fond de la jungle. »
William Branham a montré le modèle de Christ tout au long de son ministère et tous ces contemporains ont rendu un témoignage d’une vie qui n’a souffert d’aucun manquement positif à la loi civile ou morale ou aux normes courantes du comportement !
Contrairement à Toh Glacia notre "évangéliste railleur, irrespectueux et narquois" qui lui-même a fait l’objet d’un scandale financier et recherché par les autorités du pays selon un article paru dans le quotidien "Matin d’Abidjan" qui stipule clairement en ces termes :
«  (Toh Glacia), promoteur de "Nat-Sarl" a réalisé "l’arnaque du siècle" en escroquant 25 milliards de francs CFA à d’honnêtes citoyens en Côte d’Ivoire » interview réalisée par Fabrice TETE, Octobre 2007 http://www.lematindabidjan.com/visualarticle

Le 16 juillet 2007… "Le sergent des Fds Marius Gun et Georges Toh Glacia qui ont escroqué les ivoiriens à hauteur de 3 milliards et de 25 milliards de Fcfa….." Aujourd’hui, traqué par tous, même par ses amis victimes de ses abus de renégat, un avis de recherche est lancé contre lui.http://www.allafrica.com

Voilà la différence !


 

Que Dieu vous bénisse richement !
Votre serviteur par le Sang de Jésus Christ, Pasteur Pierre ESSOH YAO


DU MEME AUTEUR


Voir tous les enseignements du Pasteur Pierre ESSOH Yao
Voir


AUTRES AUTEURS


Voir tous les enseignements du Prophète William Marrion Branham
Voir

Voir tous les enseignements du Pasteur Augustin BLAY de Washington de D.C.
Voir

Voir tous les enseignements du Pasteur KOUABO Alexis d'Adiao (BONOUA)
Voir

Voir tous les enseignements du Frère N'SA YVES ROLAND
Voir

Voir tous les enseignements du Frère ZOBO NADO PAUL
Voir

Voir tous les enseignements du Frère YORO MATHIAS DIGBEU
Voir

Voir tous les enseignements du Frère YAO BROU MOISE
Voir

Voir tous les enseignements du Frère TRA BI PATRICE
Voir

Voir tous les enseignements du Frère KOUASSI NDRI EMMANUEL
Voir

Voir tous les enseignements du Frère AMOA JEAN YVES
Voir

Voir tous les enseignements du Frère KOUAME ASSEMIEN HERMANN
Voir

Voir tous les enseignements du Frère KOUAKOU KONAN VIVIEN
Voir

Voir tous les enseignements du Pasteur KOUAKOU ISAAC
Voir

Voir tous les enseignements du Frère KOFFI AMONIN DESIRE
Voir

Voir tous les enseignements du Frère JOSEPH OUEDRAOGO
Voir

Voir tous les enseignements du Frère EMMANUEL SEKA ATCHIE
Voir

Voir tous les enseignements du Frère BAKA DENIS
Voir

Voir tous les enseignements du Frère ANOMA STEPHANE JOSUE
Voir

Voir tous les enseignements du Frère ANGBONON JOACHIM
Voir

Voir tous les enseignements du Frère ANGBONON JEROME
Voir

Voir tous les enseignements du Pasteur ALAIN N'DJOUME
Voir

Voir tous les enseignements du Frère TAN THIERRY
Voir

Voir tous les enseignements du Pasteur KOUASSI AIME SIMON
Voir

Voir tous les enseignements du KOUAO JEAN FRANÇOIS
Voir