L’ADOPTION, L’HABILLEMENT ET LA CONDUITE DE LA FEMME

par Pasteur Pierre ESSOH Yao


III- L’ADOPTION

Total de points : ………/

1. L’Adoption ou le Placement d’un fils, qu’est-ce que c’est ?

Une Ecriture :

2. Sur quelles bases le père place t-il son fils ?

3.  Citez cinq (5) exemples de placements et de rétrogradation. (sur 10 points)

Placements :

Rétrogradation :

5. Remplissez le schéma suivant (sur 5 points) :

STADE 1

    STADE 2

      STADE 3

STADE 4

SUPPORTS BIBLIQUES

     HERBE

   (germination)

       EPI

   (croissance)

       GRAIN

     (formation)

GRAIN MUR

(maturation)

Mc.4/28-29

 

 

 

 

 

W.M.B LA PUISSANCE DE LA DECISION P.5

Savez-vous qu’il y a des choses que nous devons faire, que Dieu ne peut pas faire à moins que nous le fassions ?

11. Quelles sont ces choses ? Citez-en deux par des Ecritures. (sur 2 points)

1 -  Demander le Saint-Esprit :

2 -  Agir sur la Parole :

12. De Caleb homme de Foi, citez 5 grands personnages issus de sa lignée : (sur 10 points)

1 Caleb

2 –

3 –

4 -

5 –

6 –

L’ADOPTION :  LES FILS DE DIEU MANIFESTES ET LA DISPENSATION DE LA PLENITUDE.

1Cor.15/49 : Et de même que nous avons porté l’image du terrestre, nous porterons aussi l’image du céleste.

13. Qu’est-ce qu’un corps céleste ?

W.M.B ADOPTION PARTIE 3 P.74-75 § 70-71

«…, Ce corps (corps céleste), attend là-bas, jusqu’à ce que vienne le Seigneur Jésus. …

14. A la Résurrection des morts, que deviennent ces corps célestes ?

15. Une Ecriture :

16. Qu’est-ce que la Dispensation de la Plénitude du temps ?

17. Une Ecriture :

 

L’HABILLEMENT ET LA CONDUITE DE LA FEMME

Total de points : ………/

Gen. 35/1-6 : « Otez les dieux étrangers,
                         Purifiez-vous,
                         Changez de vêtements.

(V.4) : «Ils donnèrent à Jacob tous les dieux étrangers qui étaient entre leurs mains, et les anneaux qui étaient à leurs oreilles. Jacob les enfouit sous le térébinthe qui est près de Sichem ».

1.    Montrez par une Ecriture pourquoi les boucles, les anneaux ou les pendants d’oreilles sont-ils une marque d’esclavage ?
Une Ecriture :

2.    Spirituellement parlant, expliquez comment l’on reçoit cette marque dans l’oreille ?
3.    Une Ecriture :

4.    Pourquoi est-ce  aussi une marque d’idolâtrie ?

5.    Une Ecriture :

6.    Par une Ecriture, montrez quel fut le préalable exigé par Dieu avant toute acceptation de requêtes formulées par Moise  :  

Es.61/9 : « Ta race sera connue des nations et ta postérité parmi les peuples …… car Il m’a revêtu des vêtements du Salut. »

7.    De  qui sommes-nous des fils et des filles ?  

8.    Une Ecriture :

Remarque : Notre mode vestimentaire (fils et filles de Dieu) date  des millénaires ! Et cela n’a jamais changé ! La femme continuant de couvrir entièrement son corps  et ne portant pas un habillement d’homme.

9.    Qui envoya cette abominable mode des yeux fardés et des lèvres peintes en Israël ?  

10.    Quelle fut sa fin ? par une Ecriture.

W.M.B EXPOSE DES 7 AGES DE L’EGLISE P.408 § 3

Peut-on dire que ces femmes aux cheveux coupés court, en shorts ou en pantalons, en slips et soutien-gorge, peintes comme Jezabel, soient remplies de l'Esprit ?

11.    Par une Ecriture, montrez pourquoi la Bible interdit à une femme, le port du pantalon.

12.    La femme peut-elle user d’un jogging pour  une activité sportive ; tout comme la sage-femme, l’aide-soignante ou l’ouvrière d’usine de leurs tenues de service ?

13.    Est-ce qu’un pyjama de femme se classe-t-il dans les vêtements d’hommes ? (NB : nous faisons bien la différence entre pyjamas, robes de nuit et nuisettes)

14.    Pourquoi la Bible exige-t-elle à  une femme de ne point se couper les cheveux ?

15.    Une Ecriture :


W.M.B LE FILTRE DE L’HOMME QUI REFLECHIT P.13 § 82
Ses cheveux sont sa couverture, pas un chapeau, Madame.
La Bible montre qu’elle est une Naziréenne pour le Seigneur. La longue chevelure pour une femme veut dire qu’elle est une Naziréenne pour le Seigneur.
16.    Qu’est-ce que le vœu de Naziréat ?

17.    Une Ecriture :

18.     Est-ce faux pour moi de tenir un Institut de beauté ?
Je suis Esthéticienne  et je ne crois pas que des chrétiennes doivent se couper les cheveux, toutefois, je coupe les cheveux des autres et je les teins (colorer) aussi.
Que lui répondrez-vous   ?


LA FEMME FACE AUX CHARGES ET MINISTERES DANS L’EGLISE

Ro.16/1 : Je vous recommande Phœbé notre sœur, qui est diaconesse de l’Eglise de Cenchrees afin que vous la receviez en notre Seigneur d’une manière digne des saints, et que vous l’assistiez dans les choses où elle aurait besoin de vous, car elle en a aidé beaucoup ainsi que moi-même.

19.    Qu’est-ce qu’une diaconesse ?  

20.    Une Ecriture montrant les qualifications que doit avoir une femme afin d’être inscrite sur le rôle :

21.    Est-ce que les sœurs peuvent-elles manifester les neuf dons de l’Esprit ?

22.    Une Ecriture :

23.    Montrez par une Ecriture, pourquoi elles ne doivent pas enseigner, prêcher, évangéliser : en un mot exercer le quintuple Ministère de la Parole ?

LA FEMME DANS LA SOCIETE : Ecoutons le Prophète de l’Age :

QUESTION N° 10 SUR LES HEBREUX 2ème PARTIE
Pensez-vous qu’il est juste pour les femmes de faire un travail personnel en dehors de l’Eglise ?

Oui. C’est simplement une question, juste une… non pas une question scripturaire, mais… certainement, je le pense.
Oui, monsieur, nous sommes tous des co-ouvriers. Les femmes ont leurs places, et certainement, elles le font. Oui, monsieur. Faites tous les travaux personnels que vous pouvez, et Dieu vous bénira pour cela…


QUESTIONS ET REPONSES DU 23 AOUT 1964 (soir)
Conduite-Ordre-Doctrine QUESTION 298 P.1028
Frère Branham, est-il permis aux femmes de travailler dans les affaires publiques quand elles ont un mari en bonne santé et des enfants ? Je pose cette question pour quelqu’un d’autre.

« Eh, bien, à propos de cette chose, je ne sais pas. Je ne peux dire. Mais voici simplement mon opinion. Laissez-moi vous dire ceci : je crois que si j’étais une femme et que je sache que mon mari est en bonne santé, qu’il a un bon emploi, je crois que j’aurais beaucoup de plaisir à rester à la maison, de prendre soin de mes enfants. A les élever et à leur apprendre à aimer le Seigneur et si j’avais du temps, de l’heure après la lessive et mon ouvrage, je pense que j’apprendrais à mes enfants à servir le Seigneur.

    Maintenant, si vous avez une dette ou que vous essayez d’aider votre mari à payer quelque chose, ou une certaine chose que vous devez faire qui… eh bien, je pense que c’est en ordre, si vous essayez de l’aider. Et comportez-vous de manière distinguée. Je pense que c’est difficile. Aucun homme compréhensif ne désire que sa femme se trouve parmi une bande d’hommes vulgaires et grossiers. Mais s’il doit en être ainsi, je pense que son mari devrait savoir qu’elle est une véritable chrétienne, une femme digne de confiance.

    Toutefois, de dire qu’elle ne devrait pas travailler, je ne sais pas.
Voyez-vous, il n’y a aucun passage de l’Ecriture pour soutenir cela. Je vous fais simplement part de mon opinion. Mais je pense que si une femme désire travailler…
    Or, je suis certainement contre les femmes qui travaillent dans des bureaux où tous ces hommes d’affaires se conduisent mal et racontent des plaisanteries grossières ; et qu’une femme propre et distinguée soit assise là, au milieu de tous ces propos obscènes et vulgaires, je suis contre cela. Je pense que vous devriez sortir d’une telle atmosphère.

    Mais si une femme peut se conduire comme une vraie dame et qu’elle essaie d’aider son mari à faire face à…   à payer des vêtements aux enfants pour aller à l’école, ou une facture, ou quelque chose comme cela ; et qu’elle veuille travailler jusqu’à ce que cela soit réglé…
Maintenant, ceci n’est pas le Seigneur, car je n’ai pas de passage de l’Ecriture à ce sujet. Je vous exprime simplement mon opinion ; mais, si ce n’est pas le cas et qu’elle veuille travailler simplement pour pouvoir courir à gauche et à droite et avoir plus d’argent à dépenser, pour sortir et  aller dans les bars pour boire, fumer, etc, je pense qu’elle ne devrait pas le faire. Je pense qu’elle devrait rester à la maison, et essayer d’être distinguée, tout en s’occupant de son foyer. »

 


A M E N !
DIEU VOUS BENISSE RICHEMENT !