CHAPITRE ONZE: L’ EVANGILE DE LA PEUR ?

par Pasteur Pierre ESSOH Yao


Rom 2/7-12: « Il réserve la vie éternelle à ceux qui, par la persévérance à bien faire, cherchent l'honneur, la gloire et l'immortalité ;
Mais l'irritation et la colère à ceux qui, par esprit de dispute, sont rebelles à la vérité et obéissent à l'injustice.
Tribulation et angoisse sur toute âme d'homme qui fait le mal, sur le Juif premièrement, puis sur le Grec!
Gloire, honneur et paix pour quiconque fait le bien, pour le Juif premièrement, puis pour le Grec!
Car devant Dieu il n'y a point d'acception de personnes (favoritisme).
Tous ceux qui ont péché sans la loi périront aussi sans la loi, et tous ceux qui ont péché avec la loi seront jugés par la loi.»

Rom 11/20-22 : « Cela est vrai; elles ont été retranchées pour cause d'incrédulité, et toi, tu subsistes par la foi. Ne t'abandonne pas à l'orgueil, mais crains; car si Dieu n'a pas épargné les branches naturelles, il ne t'épargnera pas non plus.
Considère donc la bonté et la sévérité de Dieu: sévérité envers ceux qui sont tombés, et bonté de Dieu envers toi, si tu demeures ferme dans cette bonté; autrement, tu seras aussi retranché. »

Le glorieux Message de Restauration et de Réveil apporté par William Marrion Branham est qualifié par Toh Glacia "d’Evangile de la peur".

Comme il en a l’habitude, il exploite malhonnêtement dans ce chapitre des déclarations du prophète, en les sortant de leur contexte, dans une logique de dénigrement. Nous rappelons que cette attitude est propre aux incrédules, à tous ceux qui refusent d’admettre la Vérité de Dieu et de se repentir. Dans sa démonstration, il essaie de faire admettre l’idée que Branham menace de malédiction ou de mort tous ceux qui s’opposent à lui ou qui tentent de le quitter : il n’en est rien dans le fond.

Dans les explications qui suivront, nous allons montrer ce qu’il en est réellement en situant chaque déclaration dans son contexte exact et en montrant à la lumière de l’Ecriture que le Message du temps de la fin n’a jamais été un Evangile de peur (sinon pour les incrédules qui refusent de croire ce que Dieu a fait dans cette génération).

Paul pouvait déclarer : « Si notre Evangile est voilé, il est voilé pour ceux qui périssent ; pour les incrédules dont le dieu de ce siècle a aveuglé l’intelligence afin qu’ils ne voient point briller la splendeur de l’Evangile de la gloire de Christ qui est l’image de Dieu » 2Cor.4/3-4.

« Nous sommes en effet, pour Dieu la bonne odeur de Christ parmi ceux qui sont sauvés et parmi ceux qui périssent : aux uns une odeur de mort, donnant la mort, aux autres une odeur de vie donnant la vie » 2Cor.2/15-16
William Branham abordant dans le même sens, dit :

WMB : "Au-delà du rideau du temps"

«  A aucun instant, je n’apporte aux gens un message pour les pousser à me suivre, ou à se rattacher à mon assemblée, ou pour fonder un cercle, une organisation. Je n’ai jamais fait ça et je n’ai aucune intention de le faire. Je ne me soucie pas de ces choses-là, mais je me soucie de Dieu et des gens. »

Voici le glorieux message de restauration qui annonce le retour au fondement apostolique. Il n’est pas un Evangile de la peur, mais bien un Evangile de Vie. A côté du fondement apostolique, Toh Glacia, les soi-disant évangéliques et tous les systèmes religieux ont posé un autre fondement ; ils enseignent d’autres doctrines contraires à la doctrine des apôtres (trinité, baptême trinitaire, femmes prédicateurs, femmes portants des shorts, des pantalons, des collants, des ornements, le maquillage etc.) Le résultat de tout cela, c’est un évangile falsifié, hybride, qui produit des enfants bâtards.
C’est un évangile de mort. Ce n’est pas étonnant de voir leurs congrégations aujourd’hui dans un piteux état de déconfiture, de décadence morale, d’immoralité.

L’Eternel s’adresse à Jérémie en ces termes :

«… Voici, Je mets mes Paroles dans ta bouche. Regarde Je t’établis aujourd’hui sur les royaumes pour que tu arraches et que tu abattes, pour que tu ruines, et que tu détruises, pour que tu bâtisses et que tu plantes » Jér.1/9-10

Ici, la même bénédiction pour les élus devient malédiction pour les incrédules.
Voici le témoignage que le Seigneur rend au sujet du ministère de Jean-Baptiste : « … mais les pharisiens et les docteurs de la loi, en ne se faisant pas baptiser par lui ont rendu nul à leur égard le Dessein de Dieu » Luc.7/30 ; c’est-à-dire que ces grands hommes de Dieu, ces grands docteurs de la loi qui ont manqué de comprendre la vision du prophète, ont par ricochet manqué de reconnaître Jésus-Christ le Messie.

Dieu n’a-t-il pas insisté sur l’importance d’un messager envoyé à Israël ?

« Par un prophète l’Eternel fit monter Israël hors d’Egypte, par un prophète Israël fut gardé » Os.12/14.

« Confiez-vous en l’Eternel votre Dieu et vous serez affermis, confiez-vous en ses prophètes et vous réussirez » 2Chr.20/20.

« Celui qui reçoit un prophète en qualité de prophète, recevra une récompense de prophète » Matt.10/41.

« Et nous tenons pour d’autant plus certaine la Parole prophétique à laquelle vous faites bien de prêter attention comme une lampe qui brille dans un lieu obscur » 2Pi.1/19.

L’envoi de William Branham ne fut pas fortuit ; Dieu l’ayant confirmé à maintes et maintes reprises aux yeux du monde entier (USA, Amérique du Sud, Europe, Afrique du Sud, Inde) en l’authentifiant d’une part par la manifestation de la Colonne de feu, comme avec Moïse dans le désert, par des signes et des prodiges (création d’organes amputés, résurrections de morts etc.),
Et d’autre part, par la qualité de son message qui nous ramène à l’Evangile tel que prêché par les apôtres de Jésus-Christ.


Ainsi, la bénédiction est pour ceux qui reçoivent ce Message du temps de la fin.
Par contre, la malédiction est pour ceux qui le rejettent puisqu’ils auront rendu nul le dessein de Dieu à leur égard. C’est-à-dire qu’ils manqueront la seconde Venue de Jésus pour l’Enlèvement des Elus. « Car devant Dieu il n'y a point d'acception de personnes.
Tous ceux qui ont péché sans la loi périront aussi sans la loi, et tous ceux qui ont péché avec la loi seront jugés par la loi. » Ro 2/11-12

1- Le blasphème contre le Saint-Esprit

« Un homme a pris cette photo de l’Ange du Seigneur, l’autre jour ; c’était un prédicateur baptiste, et il s’est moqué de cela. Voyez-vous ? C’est un blasphème, et il n’y a pas de pardon pour cela.
C’est ce que Jésus a dit. Vous voyez ? C’est un blasphème (…)
Ils L’appelèrent « Béelzébul », un démon, parce qu’Il faisait cela (…) Il a dit « Je vous pardonne pour cela, mais lorsque le Saint-Esprit viendra et fera la même chose, si vous prononcez un mot contre Lui, cela ne vous sera jamais pardonné, ni dans ce monde, ni dans le monde à venir » WMB : "Pourquoi crier ? Parle !" § 102-103

Toh Glacia conteste ces propos en montrant que se moquer de la photographie de l’Ange de l’Eternel ne peut être traité de blasphème contre le Saint-Esprit ; dévoilant ainsi son ignorance des choses spirituelles.

Car l’Ange de l’Eternel est aussi appelé "l’Ange de sa Face" (Ge.32/30), et le Nom de l’Eternel est en Lui (Ex.23/21).
Sa Présence équivaut à la Présence Divine du Seigneur (Ex.32/34 ; Ex.33/14).
L’Ange de l’Eternel est une véritable Théophanie ou Apparition de Dieu Lui-même, dans des périodes décisives (l’Esprit de Dieu en morphe).

« Voici, J'envoie un Ange devant toi, pour te protéger en chemin, et pour te faire arriver au lieu que J'ai préparé.
Tiens-toi sur tes gardes en sa Présence, et écoute Sa Voix; ne lui résiste point, parce qu'il ne pardonnera pas vos péchés, car Mon Nom est en lui.
Mais si tu écoutes Sa Voix, et si tu fais tout ce que Je te dirai, Je serai l'ennemi de tes ennemis et l'adversaire de tes adversaires. » Ex.23/20-22 

« Ne vous y trompez pas : on ne se moque pas de Dieu. Ce qu’un homme aura semé, il le moissonnera aussi » (Gal.6/7).

Ce prédicateur Baptiste qui s’est moqué de l’Ange de l’Eternel, comme le dit frère Branham, n’aura effectivement pas son péché pardonné, car sachant l’authenticité des faits, il attribue tout de même cela à une œuvre diabolique ! C’est le blasphème contre le Saint-Esprit pour lequel il n’ y a point de pardon, a dit le Seigneur : « … tous les péchés seront pardonnés aux fils des hommes, et les blasphèmes qu’ils auront proférés; mais le blasphème contre le Saint-Esprit n’obtiendra jamais de pardon : il est coupable de péché éternel » Marc.3/28-29.

Quiconque lance un défi à un prophète de Dieu court le risque de la condamnation.

Celui qui lance un défi à un messager de l’Eternel ne s’attaque pas à un homme mais à Dieu Lui-même qui l’a mandaté. Et ce défi, c’est Dieu Lui-même qui le relève car Il protège ses envoyés. Il protège le don qu’Il a placé en eux et ne permet jamais que Son Saint Nom, au travers d’eux soit insulté.
Que dit l’Ecriture ?
« Ils étaient alors peu nombreux, Très peu nombreux, et étrangers dans le pays, et ils allaient d'une nation à l'autre et d'un royaume vers un autre peuple; Mais Il ne permit à personne de les opprimer, et Il châtia des rois à cause d'eux:
Ne touchez pas à mes oints, Et ne faites pas de mal à mes prophètes!» (1Chr.16/19-22).

Ce n’est pas étonnant que Koré, Dathan, Abiram qui défièrent Moïse eurent leurs noms effacés de dessous les cieux et que la terre les eut engloutis
«L'Eternel dit à Moïse: C'est celui qui a péché contre Moi que J'effacerai de Mon Livre. » Ex.32/33

Signalons ici que lorsque Dieu entre en scène pour relever un défi, il n’y a plus de sentiment ; Il le fait sans état d’âme car il s’agit là d’un blasphème contre Son Nom !

« Moïse dit : à ceci vous reconnaîtrez que l’Eternel m’a envoyé pour faire toutes ces choses, et que je n’agis pas moi-même. Si ces gens meurent comme tous les hommes meurent, s’ils subissent le sort commun à tous les hommes, ce n’est pas l’Eternel qui m’a envoyé ; mais si l’Eternel fait une chose inouïe, si la terre ouvre sa bouche pour les engloutir avec tout ce qui leur appartient et qu’ils descendent vivant dans les séjour des morts, vous saurez alors que ces gens ont méprisé l’Eternel. Comme il achevait de prononcer toutes ces paroles, la terre qui était sous eux se fendit. La terre ouvrit sa bouche, et les engloutit, eux leurs maisons, avec tous les gens de Koré et tous leurs biens » (Nb.16/28-32).

Monsieur Toh Glacia, vous n’êtes pas plus sentimental que Dieu.

Pour revenir au cas de frère Branham, ce prédicateur de l’église de Christ voulait ridiculiser le prophète de Dieu et le faire passer pour un devin. Il lui lança un défi en inscrivant sur sa carte de prière sa propre condamnation : « tuberculose et cancer » (lisez à cet effet tout le contexte de ce témoignage à la page 181 de la biographie, pour vous rendre compte que c’était un véritable Judas).
Dans ce contexte précis, on ne peut parler de compassion pour un tel individu insensé et méchant. On ne peut dire comme Toh Glacia et les soi-disant évangéliques que frère Branham est sans cœur et insensible aux larmes de cet homme (c’est d’ailleurs une repentance de Judas Iscariot).
Il en est de même pour ces deux prédicateurs rétrogrades qui défièrent le prophète de Dieu dans un journal de la place.

Pour terminer sur ce point nous lisons dans le livre de Galates : « Ce qu’un homme aura semé, il le moissonnera aussi » (Gal.6/7).

La résurrection subite de frère Branham ?

Ceux qui s’attendaient à une résurrection subite de frère Branham l’ont fait par leur propre initiative ! Frère Branham n’ayant pas laissé de prescriptions à ce sujet !

Et Toh Glacia ne peut prouver le contraire !

2- Quels sont l’apport réel de William Marrion Branham et l’impact de ses messages
aujourd’hui (40 années après sa mort) ?

Telle est la question finale posée par Toh Glacia et les siens.
Poser pareille question, c’est y répondre soi-même !
Par hypocrisie, ils feignent d’ignorer ce que Dieu a accompli au travers de frère Branham.
Mais, tous les leaders charismatiques du mouvement évangélique contemporains de William Branham, comme Billy Graham, Morris Cerullo, Tommy Osborn, Gordon Lindsay, Oral Roberts, David Du Plessis, Tommy Hicks, Demos Shakarian, Kenneth Hagin etc. doivent leur ministère et leur renommée à ce puissant ministère de William Marrion Branham !

Tous s’inclinent avec révérence devant l’œuvre accomplie par le Seigneur Jésus à travers cet homme !

Eux ne l’insultent pas, et ne le dénigrent pas. Car ils savent qui il est ! Voici en substance le témoignage qu’ils rendent de lui :

Tommy Osborn commentant ce texte tiré du message de William Branham sur la démonologie - domaine physique – 08/06/1953 ; § 68 Connersville, Indiana, USA :

« J’ai entendu un célèbre évangéliste expliquer sur la guérison ce que je n’avais jamais entendu de ma vie. C’était si raisonnable, et cela m’a tellement aidé à comprendre clairement le ministère de la Guérison Divine, que toute ma vie et mon ministère en ont été changés en quelques heures. Auparavant, la Guérison Divine était demeurée pour moi quelque chose de plus ou moins mystérieux. Voici comment il a expliqué la participation de Satan dans la maladie : « chaque maladie est vivante, elle possède un germe. Ce germe vient de Satan, car il détruit. C’est ce que Jésus appelait un "esprit d’infirmité". C’est ce germe qui cause le développement de la maladie ; tout comme le germe de vie à l’instant de notre conception est la cause de notre croissance pour devenir un corps humain. Quand ce germe, ou cette vie, quitte notre corps, alors notre corps se meurt. Il dépérit et retourne à la poussière. De même, quand l’esprit de la maladie s’en va, la maladie meurt, elle dépérira et disparaîtra.

Par exemple, un cancer possède une vie qui lui est propre. Cette vie vient du diable car elle détruit et tue. Aussi longtemps que cette vie demeure, ce cancer continuera son travail de destruction, mais quand cette "vie-cancer" reçoit l’ordre de partir au Nom de Jésus, elle doit partir, alors le cancer est mort. Il dépérira et disparaîtra et la personne malade sera guérie.

Nous avons de la puissance contre les esprits du démon qui cause la maladie parce que Jésus a dit : « en mon Nom, vous chasserez les démons ». En son Nom, nous avons une parfaite autorité pour commander à la vie de la maladie de partir, et elle doit nous obéir. Quand elle part, alors la maladie meurt et les symptômes disparaissent. Quand j’entendis l’évangéliste expliquer cela, toute mon attitude envers le ministère de la guérison changea.

Désormais, je savais que je pouvais prier pour les malades ; je pouvais, au Nom de Jésus, chasser l’esprit de leur maladie et leur donner l’ordre de partir ; je savais alors que leur maladie mourrait et qu’ils guériraient exactement comme Jésus avais dit : « en mon Nom ils chasseront les démons… ils imposeront les mains aux malades et ceux-ci guériront » (T.L. Osborn, "La guérison par Christ" publication T. L. Osborn 5ème édition P. 13-14)

Morris Cerrulo dans l’introduction de son livre "Wind Over The 20th Century": « Dieu appela cet homme humble (…) oignit son ministère à un tel degré qu’en moins de quelques courtes années, son nom fut connu jusque dans le fond de la jungle. »

Gordon Lindsay dans la Biographie, P.556 :

« Son grand appel était pour amener la vérité du ministère surnaturel au cœur des gens de notre génération afin qu’ils puissent savoir que Christ est une Réalité Vivante. Je ne cesse jamais de m’émerveiller devant le grand effet qu’il avait sur les gens de tous les sentiers de la vie.
Des multitudes sont chrétiens aujourd’hui parce que William Branham a vécu, quand sous l’onction de Dieu il parlait avec assurance, et le don, tel que j’avais été témoin, était pratiquement infaillible. »

Tommy Osborn dans son oraison funèbre lors des obsèques de William Branham :

« C’était le don de Dieu à une génération. Cela ne me vint pas à l’idée que c’était ce que je devais posséder. Mais tout ce qu’il fit, discernant les pensées et les besoins des gens, me démontrait Jésus en action. Je vis Jésus ce soir-là dans une forme humaine appelée William Marrion Branham ! Je voyais Dieu à l’œuvre dans un montagnard du Kentucky. Je voyais la Parole de Dieu, la Parole vivante qui ne peut être brisée démontrée sur la plate-forme…. »
(Biographie, P. 560)
Tous ces évangélistes qui dans les années 40 et jusqu’au milieu des années 60, se sont levés dans le réveil de guérison, ont pris connaissance de "première main" de ce que Dieu a fait au travers de William Marrion Branham, qui prêcha "le Plein Evangile".

Les deux grandes tendances de pentecôte : les Assemblées de Dieu et l’Eglise de Pentecôte Unie, en ont profité plus que les autres. Elles reçurent volontiers des masses de personnes qui affluèrent à elles par le ministère de Branham. Mais plus tard, à l’Ouverture de la Parole en 1963, quand Dieu voulut ouvrir "les Sept Sceaux" et donner la compréhension exacte de toute la Parole, elles le repoussèrent ; accomplissant ainsi la prophétie pour cet Age : C’est Laodicée ! L’âge qui a "mis Jésus-Christ (la Parole) à la porte" ! (Apo 3/20)

Mais tout comme le groupe élu d’Abraham reçut Elohim, le Juge de toute la terre, et à qui la promesse fut donnée ;
ainsi les élus destinés à l’Enlèvement, festoient avec Christ, mangeant l’abondante "Chair-Parole de Dieu" révélée en ce temps de la Fin comme le dit aussi l’Ecriture :

« Il en sera de même le jour où le Fils de l’Homme sera révélé » (Luc 17/30) ! Gloire !

Le Fils de Dieu a de nouveau, manifesté à notre Age, le Fils de l’Homme !
Gloire à Dieu dans les lieux très hauts !

Et « Les disciples Lui dirent : Où sera-ce Seigneur ? Et Il répondit : Où sera le Corps (la Chair-Parole de Christ), là s’assembleront les aigles. » Luc 17/37 (Version Darby)


 

Que Dieu vous bénisse richement !
Votre serviteur par le Sang de Jésus Christ, Pasteur Pierre ESSOH YAO


DU MEME AUTEUR


Voir tous les enseignements du Pasteur Pierre ESSOH Yao
Voir


AUTRES AUTEURS


Voir tous les enseignements du Prophète William Marrion Branham
Voir

Voir tous les enseignements du Pasteur Augustin BLAY de Washington de D.C.
Voir

Voir tous les enseignements du Pasteur KOUABO Alexis d'Adiao (BONOUA)
Voir

Voir tous les enseignements du Frère N'SA YVES ROLAND
Voir

Voir tous les enseignements du Frère ZOBO NADO PAUL
Voir

Voir tous les enseignements du Frère YORO MATHIAS DIGBEU
Voir

Voir tous les enseignements du Frère YAO BROU MOISE
Voir

Voir tous les enseignements du Frère TRA BI PATRICE
Voir

Voir tous les enseignements du Frère KOUASSI NDRI EMMANUEL
Voir

Voir tous les enseignements du Frère AMOA JEAN YVES
Voir

Voir tous les enseignements du Frère KOUAME ASSEMIEN HERMANN
Voir

Voir tous les enseignements du Frère KOUAKOU KONAN VIVIEN
Voir

Voir tous les enseignements du Pasteur KOUAKOU ISAAC
Voir

Voir tous les enseignements du Frère KOFFI AMONIN DESIRE
Voir

Voir tous les enseignements du Frère JOSEPH OUEDRAOGO
Voir

Voir tous les enseignements du Frère EMMANUEL SEKA ATCHIE
Voir

Voir tous les enseignements du Frère BAKA DENIS
Voir

Voir tous les enseignements du Frère ANOMA STEPHANE JOSUE
Voir

Voir tous les enseignements du Frère ANGBONON JOACHIM
Voir

Voir tous les enseignements du Frère ANGBONON JEROME
Voir

Voir tous les enseignements du Pasteur ALAIN N'DJOUME
Voir

Voir tous les enseignements du Frère TAN THIERRY
Voir

Voir tous les enseignements du Pasteur KOUASSI AIME SIMON
Voir

Voir tous les enseignements du KOUAO JEAN FRANÇOIS
Voir