Rodolphe SASSO :d’un accident automobile évité de justesse à une promotion professionnelle


Nous sommes très heureux de nous tenir ici ce matin pour rendre ce témoignage. À deux semaines de la veillée du 31 décembre 2017 j’ai reçu un malaise qui a nécessité une semaine d’hospitalisation. A ma sortie de l’hôpital j’ai dis à mon épouse qu’ilfallait qu’on redouble d’ardeur dans la prière car ces attaques étaient l’œuvre du diable. Ensuite le premier dimanche de l’année, nous avons évité in extrémiste un accident qui a failli coûter la vie à un jeune piéton. Mais le Seigneur n’a pas voulu que cela soit ainsi et il nous a délivré de ce malheur. Arrivé à l’église le pasteur a demandé que toute l’assemblée  rendre seulement grâce à Dieu pour ses bienfaits ; montrer notre gratitude. Parce qu’il a déjà fait toute chose ! Une fois rentré à la maison nous avons prié toute la nuit pour simplement dire merci au Seigneur. On a également décidé de nous soumettre à sa volonté. Le lendemain, je ne me suis pas réveillé tôt comme d’habitude pour me rendre au travail.Alors j’ai emprunté à 7h un véhicule en commun« Gbaka » ; cependant le chauffeur pour éviter l’embouteillage conduisait en sens inverse jusqu’à un pont piéton où il a fait une manœuvre dangereuse en pivotant à 360°. Par malheur on se dirigeait vers le ravin, on a alors percuté le garde-fou et pris de panique j’ai crié « SEIGNEUR JESUS !»Ensuite le véhicule s’est immobilisé immédiatement sur le garde-fou. Après cet accident j’étais figé et un peu perdu lorsqu’un passager me cria de sortir du véhicule. C’est à ma descente du véhicule que j’ai réalisé pourquoi le Pasteur a dit de remercier tout simplement le Seigneur le premier dimanche du nouvel an. Mais j’ai très vite compris pourquoi le diable se déchainait tant à mon égard car j’ai reçu une promotion le vendredi qui a suivi ces événements. Malgré les difficultés que j’ai rencontré faute de matériel adéquat, mon patron a trouvé mon travail impeccable. Et il m’a nommé au poste d’associé en stratégie et communication pour la compagnie. Je suis rentré heureux en pensant au fait que mon épouse attend un bébé et je viens d’être promu à un nouveau poste. Je remercie toute l’assemblée, en particulier à l’ancien Hermann Assémien Kouamé qui a été prompt à venir me chercher juste après l’accident.Je suis également reconnaissant envers le Pasteur qui m’a beaucoup aidé. Sur ces paroles le pasteur a montré sur PowerPoint les images de l’accident et a conclu que c’est à cause de moi que l’Ange de l’Eternel a arrêté le véhicule et sauvé également les autres passagers. Enfin le pasteur et toute l’assemblée ont remercié le  Seigneur pour sa puissance de délivrance.

Frère Rodolphe SASSO